Correcteurs et correctrices

Juliane Beaudoin

Je me présente, Juliane Beaudoin, étudiante en première année au cheminement avec DESS de deuxième cycle en common law et droit transnational. Curieuse de nature, j’ai toujours eu des champs d’intérêt très variés : j’adore l’histoire, la lecture, la mode, les visites au musée, la biologie et les voyages. L’apprentissage et l’étude des langues fait aussi partie de mes passe-temps favoris. Enfin, je dirais que je suis méticuleuse, patiente et que j’aime donner mon 110% dans tout ce que j’entreprends.  

Maude Gauthier

Gauthier M.jpg

Je m’appelle Maude Gauthier et je suis correctrice au sein du journal depuis cet automne. Il est très important pour moi de m’impliquer au sein de la communauté étudiante de la faculté et mon poste au journal me permet de le faire avec une équipe dynamique et travaillante. J’ai aussi un grand intérêt pour la langue française, ce qui m’est, bien entendu, très utile pour mon poste de correctrice. Finalement, après mon parcours au programme de droit-MBA, j’envisage une carrière en droit des affaires.

2. Florence Hakier - Correctrice.jpg

Florence Hakier

Je m’appelle Florence Hakier et je suis une étudiante de première année au baccalauréat en droit coopératif. Outre mon intérêt pour le droit, la langue française m’a toujours intriguée. Ayant un fervent désir de m’impliquer au sein de ma faculté, le poste de correctrice que j’occuperai nouvellement au sein de l’Obiter me permettra de combiner mes intérêts pour la lecture et l’écriture tout en attisant ma curiosité intellectuelle en ce qui a trait au domaine juridique. C’est donc avec plaisir que j’entrevois cette nouvelle expérience qui ne fera qu’enrichir mon parcours universitaire à l’Université de Sherbrooke!

3. Maryanne Vachon - Correctrice.JPG

Maryanne Vachon

Mon nom est Maryanne Vachon et j’en suis présentement à ma deuxième année au baccalauréat en droit dans le cheminement général. Par la suite, je prévois m’inscrire à la maîtrise en droit notarial. Cette année, je ferai partie de l’équipe du journal l’Obiter en tant que correctrice. À mon avis, il est indispensable qu’une faculté de droit soit dotée d’un journal étudiant. De cette manière, les membres de l’équipe peuvent acquérir de l’expérience en recherche et en rédaction, tout en produisant des articles qui feront découvrir, aux lecteurs, des informations sur le monde juridique qu’ils n’auraient jamais connues autrement. J’espère que l’Obiter saura vous aider à élargir vos horizons et à assouvir votre curiosité tout au long de l’année.

Karen Valeria Terres Reyes.jpg

Kare​n Valeria Torres Reyes

Mon nom est Karen Valeria Torres Reyes, je suis étudiante de 3e année au baccalauréat en droit à l’Université de Sherbrooke. En plus de mon intérêt marqué pour le droit, je suis aussi grandement attirée par l’écriture et la littérature, raison pour laquelle l’idée de faire partie d’une équipe ayant à cœur la vulgarisation de sujets juridiques m’interpellait autant. C’est réellement un plaisir pour moi de participer à l’élaboration du journal en tant que correctrice pour l’année 2021-2022. Je vois, par le biais de cette expérience, une opportunité d’ouvrir mes horizons professionnels et de développer davantage mes habiletés de communication. Enfin, suite à mon parcours universitaire, je désire exercer et approfondir mes connaissances dans les domaines du droit des affaires et du droit des technologies.

Photo_RachelVallée.JPG

Rachel Vallée

Bonjour!

Originaire de la Gaspésie, j’effectue présentement ma troisième année en tant qu’étudiante au programme de droit cheminement régulier. Ma famille étant composée de plusieurs professeurs ayant le français à cœur, je n’ai eu d’autre choix que d’apprendre à mon tour l’importance de la qualité orale et écrite de ma langue maternelle. Par ailleurs, je suis nouvellement correctrice au sein du journal l’Obiter. Ce poste saura donc rejoindre mon intérêt littéraire, de même que ma curiosité intellectuelle se rattachant au domaine du droit. Bien entendu, ces deux aspects ne constituent pas mes seuls passe-temps; les voyages me fascinent d’autant plus. J’espère que votre enthousiasme à l’idée de lire mes collègues est tout aussi grand que le mien!